Zum Inhalt springen

Ihr Warenkorb ist leer

Ihnen fehlt die Inspiration?
Entdecken Sie die ikonischen Linien von Le Tanneur.

Hallo,
Besuch von

Um das beste Erlebnis in unserem Geschäft zu gewährleisten, empfehlen wir Ihnen, Le Tanneur zu besuchen.

Pour Le Tanneur, la France est une source inépuisable de savoir-faire qui se transmettent et se complètent. Selon nous, leur beauté réside dans les gestes de ceux qui œuvrent au quotidien pour faire rayonner la France. Au cours de notre histoire, nous avons collaboré avec certaines de ces personnes, des femmes et des hommes, que nous avions envie de mettre à l’honneur dans cet article dédié à notre pays et ses beautés cachées.


Bienvenue à la maison

Paris, juin 2020. Il se trame quelque chose derrière la façade bleu roi du 2 bis rue Caumartin. Et pour cause. Notre nouveau repère de maître-maroquinier vient de voir le jour. Porte d’entrée passée, les arômes de cuir se mêlent au parfum du bois de chêne. Tous les sens sont sollicités. La lumière chaleureuse invite même à se poser pour bouquiner. Plus qu’une nouvelle boutique, ce lieu est un nouveau concept.





En collaboration avec le studio Be-Pole et l’architecte Antoine Ricardou, nous avons imaginé cette nouvelle boutique comme une porte d’entrée sur notre univers et notre savoir-faire centenaire. Tables d’atelier, mobilier en chêne, assises couvertes de velours, et sol en Terrazzo, le tout ponctué de rappels de bleu. Bienvenue dans l’antre des belles matières et de la maroquinerie bien finie. Notez les meubles inspirés par les bouquinistes de Seine. Un clin d’œil à Paris, cette ville qui nous est chère pour y avoir remporté le prix d’argent à l’exposition universelle de 1900. Mais ce n’est pas tout.




Sold out

Sarah Espeute

Artiste-designer avec qui nous avons collaboré pour créer des nappes brodées. Sarah est de ces personnes que l’on a toujours plaisir à retrouver à l’ombre d’une terrasse marseillaise – ou directement dans son atelier –, pour discuter de notre passion commune pour les jolies choses.

C'est quoi la France pour toi ?

Sarah Espeute

Artiste-designer avec qui nous avons collaboré pour créer des nappes brodées. Sarah est de ces personnes que l’on a toujours plaisir à retrouver à l’ombre d’une terrasse marseillaise – ou directement dans son atelier –, pour discuter de notre passion commune pour les jolies choses.

 

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.

Sarah Espeute

Artiste-designer avec qui nous avons collaboré pour créer des nappes brodées. Sarah est de ces personnes que l’on a toujours plaisir à retrouver à l’ombre d’une terrasse marseillaise – ou directement dans son atelier –, pour discuter de notre passion commune pour les jolies choses.

C'est quoi la France pour toi ?

Sarah Espeute

Artiste-designer avec qui nous avons collaboré pour créer des nappes brodées. Sarah est de ces personnes que l’on a toujours plaisir à retrouver à l’ombre d’une terrasse marseillaise – ou directement dans son atelier –, pour discuter de notre passion commune pour les jolies choses.

 

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.

C'est quoi la France pour toi ?

C'est quoi la France pour toi ?

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

 

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.

C'est quoi la France pour toi ?

C'est quoi la France pour toi ?

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

 

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

Très importante. On parle de techniques et de savoir-faire qui devraient se transmettre, mais se perdent. Il faut les entretenir, les re-développer, consommer local. C’est aussi un gage de qualité, même s’il faut toujours bien s’interroger sur les dessous de la conception.

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.

C'est quoi la France pour toi ?

C'est quoi la France pour toi ?

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

 

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

Très importante. On parle de techniques et de savoir-faire qui devraient se transmettre, mais se perdent. Il faut les entretenir, les re-développer, consommer local. C’est aussi un gage de qualité, même s’il faut toujours bien s’interroger sur les dessous de la conception.

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.


À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

Très importante. On parle de techniques et de savoir-faire qui devraient se transmettre, mais se perdent. Il faut les entretenir, les re-développer, consommer local. C’est aussi un gage de qualité, même s’il faut toujours bien s’interroger sur les dessous de la conception.

Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

Quelle est la pièce faite en France que tu préfères chez Le Tanneur ?

J’aime beaucoup le sac Madeleine, que je connais bien puisque je l’utilise tous les jours. J’ai le blanc. J’aime sa main, sa qualité, son côté épuré, le fait qu’il soit adapté à la vie de tous les jours. Il est aussi pratique en journée qu’en soirée, il est élégant et on voit que c’est une belle matière. J’aime aussi me dire que c’est un sac qui va me suivre longtemps.

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

Très importante. On parle de techniques et de savoir-faire qui devraient se transmettre, mais se perdent. Il faut les entretenir, les re-développer, consommer local. C’est aussi un gage de qualité, même s’il faut toujours bien s’interroger sur les dessous de la conception.

C'est quoi la France pour toi ?

La richesse de la France est une source sans fin d’inspiration. Je ne me lasse jamais de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux villages, de nouvelles traditions. Il y a tellement à découvrir, je suis émerveillée à chaque fois. La France est une vraie source d'épanouissement.

À tes yeux, faire fabriquer en France est donc une notion importante ?

Très importante. On parle de techniques et de savoir-faire qui devraient se transmettre, mais se perdent. Il faut les entretenir, les re-développer, consommer local. C’est aussi un gage de qualité, même s’il faut toujours bien s’interroger sur les dessous de la conception.

 

Quelle est la pièce faite en France que tu préfères chez Le Tanneur ?

J’aime beaucoup le sac Madeleine, que je connais bien puisque je l’utilise tous les jours. J’ai le blanc. J’aime sa main, sa qualité, son côté épuré, le fait qu’il soit adapté à la vie de tous les jours. Il est aussi pratique en journée qu’en soirée, il est élégant et on voit que c’est une belle matière. J’aime aussi me dire que c’est un sac qui va me suivre longtemps.

Et quel est l’endroit en France où tu adores emmener ton Madeleine ?

Partout en Provence, la Méditerranée, le bord de mer. Ou bien non, plutôt la Corse ! C’est mon dernier voyage et il m’a été très inspirant d’un point de vue artistique. J’ai beaucoup aimé tous ses paysages préservés, les habitations, il y a quelque chose de très authentique. J’y retournerai.

Et quel est l’endroit en France où tu adores emmener ton Madeleine ?

Partout en Provence, la Méditerranée, le bord de mer. Ou bien non, plutôt la Corse ! C’est mon dernier voyage et il m’a été très inspirant d’un point de vue artistique. J’ai beaucoup aimé tous ses paysages préservés, les habitations, il y a quelque chose de très authentique. J’y retournerai.

 
 


Et quel est l’endroit en France où tu adores emmener ton Madeleine ?

Sans hésiter, partout en Provence, la Méditerranée, le bord de mer. Ou bien non, plutôt la Corse ! C’est mon dernier voyage et il m’a été très inspirant d’un point de vue artistique. J’ai beaucoup aimé tous ses paysages préservés, les habitations, il y a quelque chose de très authentique. J’y retournerai.

Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

DÉCOUVRIR AUSSI ...